Le Working Holiday Visa

Working Holiday Visa

 

Voilà, l’Automne est bien là, et nous venons de passer à l’heure d’hiver..  Et je vois déjà un bon nombre de nos lecteurs chercher le remède miracle pour lutter correctement contre le froid, la morosité que provoquent nos hivers, et pour ne pas tomber enrhumé toutes les semaines !

Enroutepourlaustralie.com a la solution, le remède miracle : Partir en Australie !

Et oui, pour les personnes qui ont séché les cours de Géographie en 6ème, l’Australie c’est l’hémisphère sud, et là-bas c’est bientôt l’été ! 40 degrés à l’ombre presque partout sur l’ile continent, et la perspective d’y passer Noël au soleil, en train de faire un barbecue sur la plage … Bref ça ressemble à un rêve dépaysant, mais loin d’être inaccessible !

Le WORKING HOLIDAY VISA vous donne cette possibilité.

Mais c’est quoi le WHV ? Quelle différence avec le PVT ?

Aucune différence, Working Holiday Visa et Programme Vacance Travail ou encore Visa Vacances Travail c’est la même chose, il n’y a que la langue qui change.

L’idée est assez simple, un accord a été signé entre le gouvernement Français et le gouvernement Australien afin de permettre aux ressortissants des deux pays  de séjourner, à titre individuel dans l’autre Etat signataire. Il devient donc possible de passer des vacances en exerçant un métier pour compléter leur budget. Et voilà donc 10 ans (Accord entré en vigueur le 21 février 2004) que ce VISA est accessible pour les ressortissants des deux pays sous certaines conditions :

– Ne pas avoir déjà bénéficié de ce programme dans le pays en question. Exception faite aux personnes ayant effectuées  au moins 3 mois de récoltes saisonniers dans certaines régions d’Australie.

-Être âgé de 18 à 30 ans révolus à la date du dépôt de la demande de visa ;

– Ne pas être accompagné d’enfants à charge ;

– Être titulaire d’un passeport français en cours de validité ;

– Être en possession d’un billet de retour (Généralement  la date du retour est fictive quand on prend un billet A/R car les compagnies aériennes n’ont pas de visibilité sur les billets à J+ 1an) ou de ressources suffisantes pour acheter un billet de retour (On demande de justifier d’un minimum de 5000 A$ sur un compte bancaire mais cela n’est jamais vérifié) ;

– Justifier de la possession d’une assurance privée couvrant tous les risques liés à la maladie, la maternité, l’invalidité, l’hospitalisation et le rapatriement pour la durée du séjour (Pas obligatoire mais fortement conseillé).

Six petites conditions qui sont assez simples à respecter pour partir à la découverte d’endroits fantastiques comme la Grande barrière de Corail, le RED centre, ou encore les plus beaux parcs naturels du monde, avouez quand même que notre solution est  canon !

En plus de ça, nous vous aidons, et nous vous donnons pleins de conseils pour partir en Australie..

De la demande du VISA à l’itinéraire, en passant par le choix de l’assurance. enroutepourlaustralie.com vous guide pour faire en sorte que ce rêve devienne une simple réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *